Evelyne - Pour l'amour d'un uniforme

avatar
Evelyne RaimbaudHIVER
Messages : 31
Profil Académie Waverly
Dim 29 Avr - 1:02

Evelyne Raimbaud
ft. Marion Cotillard
↘️ carte d'identité
Je m'appelle RAIMBAUD EVELYNE, et même si je ne les fais pas, j'ai 35 ans. Mais cela reste entre nous. Je suis né(e) à TOURS. Pour passer le temps je suis FLEURISTE ET COUTURIERE ( pour gagner un peu plus) et je suis à  Paris depuis 4 ans je suis hétérosexuelle, si jamais cela t’intéresse je suis célibataire Je suis issue de la classe MODESTE et j’appartiens au groupe HIVER.

↘️ caractère
honnête # honteuse # loyale # discrète # protectrice # perd pied # patriote ( enfin ça dépend des jours et des gens qu'elle croise,il faut sauver les apparences) # craintive # fidèle en amour comme en amitié ( enfin quand elle aura retrouvé l'un et l'autre) # s'ouvre peu aux autres # peu parler des heures sans jamais vraiment se confier surtout aux inconnus # regarde derrière elle dans la rue
Elle était autrefois joyeuse # impulsive # fière # autonome # rêveuse # naïve # extravertie. Elle devrait retrouvée quelques unes de ses qualités et de ses défauts avec le temps.
↘️ anecdotes
Fume beaucoup trop pour son bien # Aime passer du temps près des fleurs, enfermé dans son monde sans bruit, sans haine # Croit encore en Dieu malgré tout # Vit chez sa tante ( la seule qui est acceptée de la recevoir chez elle) le tant de subvenir elle-même à ses moyens # Vit comme une recluse, sortant le minimum, ayant peur de tout désormais
derrière l'écran
big mama | annaëlle
Quel âge as-tu ? 24 ans Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? par un partenariat Comment trouves-tu notre forum ? Beau et des plus intéréssant, je m'intéresse de près à cette partie de notre histoire A quelle fréquence penses-tu nous rendre visite ? un peu tous les jours Un petit mot pour la fin ? Hâte de jouer avec vous,, si vous le voulez bien Wink

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

avatar
Evelyne RaimbaudHIVER
Messages : 31
Profil Académie Waverly
Dim 29 Avr - 1:14
i'm gonna pop your bubble gum heart
Il était tard, le couvre feu était déjà levé, mais je n'avais pas vu l'heure passer. J'étais chez une amie pour le dîner et j'ai voulu rentrer malgré les supplications de mon amie de rester chez elle pour la nuit et ne pas tenter le diable. Mais le diable peut prendre des formes très diverses, comme celle d'un charmant jeune homme au coin d'une rue. Il aurait du m'effrayer et je l'étais probablement un peu au vue des tremblements qui prirent mes mains alors qu'il s'approchait de moi. Non loin de là, des amis à lui nous tournaient le dos, mais pour combien de temps. Combien de temps avant que les loups ne s'attaquent à une proie comme moi? Il n'a rien dit, pas un mot et d'un simple regard me fait quitter les lieux.
C'était la première fois que je le voyais. Et pas la dernière. Il avait ce regard sur moi qui me faisait quittait terre durant un instant, qui me faisait ressentir se quelque chose dans le bas du ventre, sans que je ne puisse mettre de mot dessus. Je les recroisé à plusieurs reprise après ce soir là. Dans une boulangerie du quartier, lui et ses amis n'avais pas de problème de restriction, ils prenaient tout se qu'ils pouvaient. Nous manquions de tout, mais pas eux. Puis un autre jour il est venu dans la boutique de ma tante là où je travaillais. Il est apparu tel un ange, dans son bel uniforme. Ma tante a tenté d'être la plus agréable possible, même si je savais très bien qu'elle n'en pensait pas moins face aux occupants, il n'était que ça à ses yeux, mais elle m'a empêché d'aller vers lui pour le servir, elle a fait ça elle-même, mais je suis restée non loin. Il a acheté un bouquet de rose blanche, il a posé son regard sur moi une fraction de seconde, avant de partir en déposant le bouquet non loin de moi. Je savais bien se que signifiait les roses blanches,mais pourquoi à moi, je n'avais aucune intérêt pour lui, je n'étais qu'une petite française impure. Je n'ai comprit que le soir suivant lorsqu'une invitation à un bal a été laissé sous la porte du magasin alors que j'allais fermé. Il n'y avait qu'eux pour faire des bals en pleine guerre. Et j'y étais invité, pourquoi? Pourquoi moi ? Je n'avais rien de spéciale. J'avais 25 ans, je n'étais toujours pas mariée, au grand désespoir de mes parents et lui il s’intéressait à moi. Je savais que ça venait de lui, s'était forcément lui. J’éprouvais pour cet homme bien plus que je ne devrais l'admettre. J'étais comme relié à lui et plus on m'interdisais quelque chose plus je fonçais dans le tas c'est bien connu non?!
Je me suis donc rendue à ce bal, un loup sur le visage, comme tout le monde. Finalement, un homme est venue vers moi pour me faire la cours, ce n'était pas mon soldat, je le savais bien; mais j'ai laissé faire, pensant le voir surgir de nul part, mon preux chevalier se qu'il n'a pas fait. Un quart d'heure plus tard, alors que nous dansions, un homme a levé son verre pour porter un toast et tous on enlevé leur masque, j'ai donc du faire de même, même si je n'y tenais pas. Je ne comprenais pas la moitié des discussions des personnes qui m'entouraient, mais tout ce que je voyais c'est que je n'étais pas la seule française sur les lieux, il y avaient quelques prostituées même si elles étaient bien habillés, on les connaissait, on les reconnaîtrait entre mille dans une telle soirée qui se voulait mondaine. J'ai prit sur moi, je souriais à tous. Je ne tremblais plus au moindre regard sur moi. je ne risquais rien ici n'est-ce pas, sinon il ne m'aurait pas invité? Où étais-il donc passé ? Il sortit d'un bureau environ une heure après mon arrivée,  accompagné par deux autres hommes. L'un je le reconnaissais comme étant le chef de la Wehrtmacht, mais 'autre je n'en savais rien, il parlait français, c'est tout se que j'ai comprit puisqu'il a finit par venir vers moi et nous ne nous sommes plus quittés de la soirée, de la nuit et de celles qui ont suivit pendant près de trois ans.

###################

Puis la guerre a prit fin. Il a fuit la ville juste avant l'arrivée de l'armée américaine et de la France libre en même temps que son régiment. Moi je suis restée à l'arrière, planquée chez ma tante, toujours elle, la seule à ne pas me tourner le dos. Lorsqu'ils sont arrivés dans le magasin, j'ai vite comprit que c'était pour moi. Ils m'ont emmené de force, des français, des voisins, des amis, enfin c'est se que j'avais cru toute ma vie durant. Ils m'ont emmené sur la place centrale de la ville, il y avait d'autre femmes, elles faisaient la queue, d'autres arrivèrent encore après. Nous étions une dizaine. Nous étions assise sur une estrade pour être vu par le plus grand nombre, ils nous tondaient la tête, je ne me suis même pas débattue, j'ai laissé faire. Mais au fond de moi je me suis dit que les victimes étaient devenues les bourreaux. Ils m'ont laissé là, et après avoir reçu plusieurs pierres et quelques coups j'ai enfin pu rentrer au magasin. Ma tante s'est occupée de moi comme toujours. Durant les jours suivants je ne suis plus sortit de la maison, je ne voulais pas travailler, voir ces gens m'était insupportable. J'étais effrayé par le moindre bruit et à juste titre... J'ai été emprisonné au camp de Jargeau avec de nombreuses femmes pour expier nos fautes. Ce fut une année longue et éprouvantes, nous nous retrouvions à la place de tous ces juifs, tziganes et homosexuels qui étaient morts durant la guerre. Je payais le prix fort pour avoir été amoureuse.
Je suis sortie au bout d'un an, à la fermeture du camp, on a estimé que j'avais payé ma dette, mais certains n'étaient pas de cette avis et à peine arrivée à la gare nous avons de nouveau connus la tonte et l'humiliation. J'aurais préféré mourir mais ça n'a pas été le cas. Ils nous ont laissé là, nues. La première fois j'ai mit ça sous le compte de la peur, du besoin  de se venger des allemands, de retrouver la liberté, mais ce soir là, je me suis dit que les hommes français ou pas n'était pas tous des anges loin de là. Je me suis mise à les détester ces gens bien sous tout rapport. Résistants ou simples civils qui nous montrent du doigts simplement parce que nous avons eu le malheur d'aime un allemand, un ennemi de la patrie...

J'ai passé quelques mois dans ma ville natale, mais je ne supportais plus les regards, les injures, personnes pour m'embaucher : alors j'ai prit la fuite.
Je suis venue sur Paris quelques mois plus tard : Je voulais une ville assez grande pour me mêler à la foule, que personne ne me reconnaisse et j'ai choisit la capitale, car une fois de plus, seule ma tant m'a soutenue dans cette épreuve. Elle aussi avait quitté Tours à la suite de toute cette histoire. Elle n'avait pas été tondu, mais elle savait pour moi et Otto et n'avait jamais rien dit, alors pour les gens s'était du pareil au même.


POUR NOUS AIDER:

Code:
[b]Δ[/b]Marion Cotillard

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

avatar
Danae MarchalAUTOMNE
Messages : 93
Profil Académie Waverly
Dim 29 Avr - 6:37
Bienvenu parmi nous, bon courage pour ta fiche, si tu as des questions n'hésites pas !
avatar
Solange BeauclairAUTOMNE
Messages : 33
Profil Académie Waverly
Dim 29 Avr - 10:16
Bienvenue Smile
avatar
Evelyne RaimbaudHIVER
Messages : 31
Profil Académie Waverly
Dim 29 Avr - 12:32
Merci vous deux Wink

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

avatar
Danae MarchalAUTOMNE
Messages : 93
Profil Académie Waverly
Lun 30 Avr - 9:31

Validation!
Now we're unbroken




Bienvenu une nouvelle fois parmi nous !

TOn histoire est si poignante! J'en avait presque les larmes aux yeux! Tu écris très bien malgré quelques fautes d’orthographe (Aucun soucis, ça arrive Wink ) J'espère qu'Evelyne aurait une belle vie à présent!

Avant de commencer le rp, voici les liens importants qui t'aideront à t'ancrer dans le forum. Tout d’abord, il y a ta fiche de lien à faire pour avoir des meilleurs amis, des amours et des emmerdes. Il y a aussi beaucoup de demandes comme lesl ieux, le logement...

Tu peux aussi faire des scénarios jsuqu'à trois maximum en même temps (tu pourras en faire un quatrième dès qu'un de tes scénarios sera pris).

Je pense t'avoir tout dis, si tu as des questions, n'hésites pas à harceler les admins!

Bon départ sur le forum !

Le staff de That's 50's Show




code (c) black pumpkin

avatar
Evelyne RaimbaudHIVER
Messages : 31
Profil Académie Waverly
Lun 30 Avr - 11:49
Merci beaucoup Wink

L'orthographe... oui désolée j'essaie de faire attention, c'est mon grand combat ça^^

Je vais voir ça de suite!

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

avatar
Danae MarchalAUTOMNE
Messages : 93
Profil Académie Waverly
Lun 30 Avr - 11:52
Pas de soucis pour les fautes, tu verras que mêmes les admins en font, on n'est pas horriblement strict dessus tant que c'est compréhensible Smile
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly