Partagez | 
 

 Solange Beauclair

Aller en bas 
AuteurMessage
AUTOMNE
avatar
Messages : 33
MessageSujet: Solange Beauclair   Sam 28 Avr - 21:45



Solange Beauclair
28 ans
Célibataire
Coiffeuse
Disponible pour rp
« Poussez madame ! Je vois sa tête, encore un peu, allez-y.. Oui ! C’est une magnifique petite fille ! » et Solange est née. Ce petit bébé prématuré d’un mois était en parfaite santé, Jocelyne Beauclair était heureuse de pouvoir mettre au monde son second enfant, la petite fille qu’elle et son mari ont toujours voulu malgré l’amour démesuré qu’ils avaient envers leur fils de deux ans. Le mois suivant, suite à quelques complications Solange était chez elle, dans son petit berceau, entourée d’une dizaine de peluches qui la protégeaient du mal qui régnait sur le monde. Mais nous ne restons pas bébé toute notre vie, nous finissons par grandir.Solange est devenue un bambin, elle a appris à marcher, à prononcer ses premiers mots, à manger toute seule, à jouer avec son grand frère. Un développement normal dans une famille banale. Entourée d’un père artisant et d’une mère nourrice, la petite fille ne s’est jamais plainte de rien, pas même de ses choux de Bruxelles. Elle découvrait et elle adorait ça, fourrant les mains dans son assiette de purée pour partir à la recherche de cette substance pâteuse mais délicieuse, fourrant sa tête dans les vêtements de son frère pour s’y cacher. Un vrai cirque à elle toute seule, notamment quand elle décidait de jouer à attrape-moi si tu peux avec son frère, oui toujours lui mais ils étaient proches. Tellement proches. Quand ils jouaient à ce jeu, les lampes tombaient, le chat se cachait pour ne pas servir de protection et la mère levait tout ce qu’elle pouvait, connaissant au millimètre près le chemin des deux enfants qui riaient dans la petite maisonnée.

Elle se souvient des heures qu’ils ont passés allongées l’un à côté de l’autre à se tenir la main et à regarder le ciel. Âgé respectivement de six et huit ans, l’amour fraternel était à son apogée, ils étaient inséparables et adoraient passer des moments comme ceux-là et souvent c’était les plus belles heures de la journée « Dis Georges, quand on sera grand, on restera ensemble hein ? » « Bah oui ! Pourquoi ? » « Parce que j’ai peur que tu partes » « Ça n’arrivera pas, je te le promet Solange » et leur mère les appela pour manger. A table, ils se chamaillaient mais ce n’était pas comme d’habitude, leur mère tapa du poing sur la table et leur cria d’arrêter. Ils la regardèrent fondre en larme et leur père se leva pour la prendre dans ses bras, leur ordonnant d’aller dans leur chambre. Ils regagnèrent leur chambre respective mais au bout d’une heure,Solange se leva pour aller voir son frère et elle s’assit en tailleur face à son modèle qui lisait un livre « Georges, pourquoi maman pleures ? » il haussa les épaules et l’invita à venir à côté de lui pour qu’il lui lise un livre qu’ils adoraient tous les deux. Le lendemain, alors qu’ils dormaient l’un à côté de l’autre, ils furent réveillés par leur père qui leur annonça que leur chère et tendre maman partait. Partait où ? Pourquoi ? Parce qu’on a fait des bêtises ? Voilà ce que les deux enfants pensaient mais en voyant le regard triste de leur père ils se retinrent. Ils ont été dire au revoir à la femme qui les a mis au monde alors qu’elle répétait qu’ils se reverraient très bientôt. Bientôt, maman ? Mais bientôt, c’est quand ? Solange se dirigea d’un pas lent vers le salon où elle retrouva son père assit sur le canapé la tête entre les mains en train de pleurer. Elle monta sur celui-ci et s’assit sur ses genoux pour le prendre dans ses bras. « Mais pleure pas papa, maman elle a dit qu’elle va revenir ! Faut pas pleurer mon papa.. » et les jours se sont succédé mais elle ne revenait pas.

La chose la plus difficile à faire quand nous sommes enfants, c’est grandir. On ne veut pas aller à l’école, on ne veut pas se lever tôt, on ne veut pas écouter les ordres…Solange était ce genre d’adolescente. Elle prenait tout par-dessus la jambe comme si son avenir ne comptait pas. Comme si elle n’en avait pas. Après avoir appris que le départ de sa mère était à cause d’un cancer qu’elle devait se faire soigner mais qu’à la place elle en est morte l’a tout simplement détruite.A à peine dix-sept ans, la jeune femme se battait comme elle le pouvait pour ne pas se laisser abattre, elle tenait un journal, elle se créait une carapace et elle avait arrêté ses bêtises. Elle est devenue coiffeuse. Et puis la guerre à commencer. Les privations, les allemands...Pas évident d’être coiffeuse.Les produits capillaires sont rares ou de mauvaise qualité. Les restrictions ou les coupures d’électricité ne facilitent pas l’usage du fer à friser. Mais Solange ne se laisse pas faire. A la fin de la guerre, Solange à baptiser son salon «Les rouleaux de la victoire»
petite citation d'une ligne
( FICHE FAITE PAR WILD HEART )


Dernière édition par Solange Beauclair le Sam 28 Avr - 21:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AUTOMNE
avatar
Messages : 33
MessageSujet: Re: Solange Beauclair   Sam 28 Avr - 21:46



son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...

son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...



son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...

son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
son nom
votre lien
J'arrive pas à te sortir de ma tête. La moindre chanson avec un soupçon de romance me fait penser à toi. C'est dingue comme de simples yeux couleur de ciel peuvent me rendre autant accroc à leur propriétaire. Et ce sourire. Dents blanches, droites, de belles lèvres doucement rosées qu'on aimerait goûter, et cette haleine fraîche de menthe. Je déposerai les plus beaux baisers sur cette bouche, sous un ciel bleu marine éclairé paisiblement par la Lune et pétillant d'étoiles ; que j'atteindrai probablement en te sentant si près de moi. Ton rire habille mes journées, ta voix rythme mes nuits. Je joue des scénarios improbables tard le soir, ou tôt le matin, j'en perds le fil des heures. En fait, tu me fais tourner la tête. Et je suis presque sûre que si je devais me rendre au Paradis, là maintenant, je n'y verrai pas la différence. Même penser à toi me rends de bonne humeur. J'espère que tu penses à moi aussi, parce que j'aurai l'air ridicule de t'accorder autant de rêves et de pensées si ce n'était pas réciproque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HIVER
avatar
Messages : 31
MessageSujet: Re: Solange Beauclair   Lun 30 Avr - 23:53

MOI je veux^^
Est-ce que Solange a des perruques dans son salon ? Parcequ'il y a quatre ans quand Eve a débarqué elle portait des foulards pour cacher la misère. A voir comment Solange aurait pu réagir devant une femme avec le crane rasé (et pas forcément très bien, c'était fait à la va vite). Du coup, elle serait forcément au courant de son histoire - au moins en partie -
Ça te tente ?

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AUTOMNE
avatar
Messages : 33
MessageSujet: Re: Solange Beauclair   Mar 1 Mai - 10:26

Ah mais carrément ** Oui Solange à quelques perruques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HIVER
avatar
Messages : 31
MessageSujet: Re: Solange Beauclair   Mar 1 Mai - 11:26

Cool Wink
Nous faudra un rp ma coiffeuse attitrée Wink

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRINTEMPS
avatar
Messages : 46
MessageSujet: Re: Solange Beauclair   Lun 7 Mai - 12:47

Bon matin, Solange... je sais que tu es la coiffeuse de Evelyne mais serais-tu enchantée d'être la mienne par la même occasion? J'ai débarqué en France quand j'étais jeune à 13 ans pour un voyage de trois mois mais je suis revenue à Paris en 1946.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AUTOMNE
avatar
Messages : 33
MessageSujet: Re: Solange Beauclair   Ven 11 Mai - 20:49

Evelyne : Quand tu veux pour le rp Smile
Geneviève : Mais bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRINTEMPS
avatar
Messages : 46
MessageSujet: Re: Solange Beauclair   Ven 11 Mai - 21:01

Puisque j'ai été à Tours avant de débarquer à Paris, ma mère m'a amenée chez une coiffeuse pour me faire boucler les cheveux et ta mère a remarqué sa présence alors que tu n'étais qu'une gamine. Ce serait notre première rencontre et on s'est entendu depuis le début. Avant 1939, on s'écrivait régulièrement avant que la guerre éclate mais on s'était perdu de vue. Lorsque j'ai appris la Libération, je suis empressée d'écrire à tes parents pour qu'ils m'envoient ton adresse au cas où tu aurais déménagée. C'est alors que quelques semaines plus tard, je reçois un long courrier où tu m'as décrit tout ce que tu as vécu durant les horreurs du conflit: les privations, la présence des Allemands et ta sympathie envers la mort de mon conjoint Henri. À la fin de ta lettre, je t'ai tellement manquée que tu m'offres de venir voir ta boutique "Les Rouleaux de la Victoire" lorsque je vais débarquer à Paris, ce qui sera le cas en 1946. Depuis 4 ans, je n'ai qu'une coiffeuse en qui j'ai confiance, c'est toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Solange Beauclair   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solange Beauclair
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solange Tribut Chablis 2011
» Bonnes Mares Bruno Clair
» Semaine du 11 Mars 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
That's 50's show :: Sur le parvis de Notre Dame :: Fiches de liens-
Sauter vers: