Frères non pas de sang mais d'armes

avatar
Matthew GranthamAUTOMNE
Messages : 29
Profil Académie Waverly
Sam 5 Mai - 20:33
Frères non pas de sang mais d'armes
Matthew avait besoin de sortir, il n'en pouvait plus de tourner en rond chez lui comme un lion en cage et en ce moment Marie ne fessait que l'exaspérer avec ses nombreuses questions « quand compter vous, vous faire opérer... Quand allez-vous voir ce médecin ? ». Même si le professeur Rubino était considéré comme l'un des meilleurs chirurgiens de Paris et que la médecine avait beaucoup évoluer, Matthew ne se sentait pas encore totalement prêt à se laisser ouvrir le dos. Que pourrait-il arriver de pire ? Rien... vu qu'il est déjà en chaise roulante. Mais si cette opération était celle de la dernière chance, Matthew voulait que cela soit un succès et non faire partir de la liste des cobayes. Alors qu'il allait sortir, Florence la gouvernante de son fils et sa maîtresse tenait à l'accompagner. Mais Matthew déclinait cette demande non il voulait être seul pour une fois et voir autre chose que ces quatre murs.

Quand il fut arriver en ville, Matthew s'avançait doucement sur le trottoir, quelquefois quelque âme charitable lui portait aide pour monter sur les trottoirs. S'arrêtant devant la vitrine d'un magasin, Matthew vit une personne derrière lui. Penchant la tête, il regardait le jeune homme avant de le reconnaître. C'était George Owall, à l'époque il était un gamin de 23 ans qui était sous ses ordres et il était un bon militaire tout comme ceux qui était sous ces ordres.

George... George Owall ?

Demandait-il ne voulant pas se tromper de personne.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
George OwallETE
Messages : 39
Profil Académie Waverly
Ven 11 Mai - 8:50
Frères non pas de sang mais d'armes
Matthew & George


Il n'était pas loin e 2 heures de l'après-midi...Et George était en retard. Ca lui arrivait souvent ce genre de chose parce que le midi, il rentrait chez lui pour se reposer. Tous les jours se déroulaient de la même façon : Il fermait sa pâtisserie, rentrait chez lui,  mangeait un petit bout histoire de ne pas avoir le ventre vide puis s'installait dans son sofa en écoutant la radio avant de s'endormir. C'est à ce moment précis que tout se joue pour lui. Une fois sur dix, George se réveille en retard.

Et cela le conduit à des journées comme aujourd'hui. Courant dans les rues pour arriver à l'heure à son travail. Heureusement qu'il en était le propriétaire et qu'il n'avait pas de salariés, mais un jour, cette mauvaise habitude le perdra. Il lui arrivait souvent d'avoir des dames avec de beaux chapeaux, qui attendent devant la devanture, que son commerce ouvre. Heureusement, elles le prennent très bien et rit de bon coeur en voyant l'homme arrivé essoufflé. Les plus habituées vont même jusqu'à lui demander si la sieste était bonne.

En tous cas, il marchait d'un pas rapide, ne regardant pas forcément les vitrines des boutiques qui avaient changées pendant la nuit pour certaines. Puis, il entendit son nom. Cette prononciation émanait d'un anglais, il en était certain. Il s'arrêta et tourna la tête. L'homme était en fauteuil roulant et George ne le reconnu pas de suite, puis, il leva les yeux jusqu'à sa tête et fit le rapprochement. "Matthew?! Wow je ne m'attendais pas à vous voir ici!"

Il était en retard? Diantre ! les gâteaux attendraient!


made by black arrow
avatar
Matthew GranthamAUTOMNE
Messages : 29
Profil Académie Waverly
Ven 11 Mai - 11:12
Frères non pas de sang mais d'armes
Matthew ne s'était pas tromper le jeune homme était bien George et cela lui fessait plaisir de le revoir surtout de constater qu'il était vivant et en bonne santé à première vue. La dernière fois que les deux hommes s'étaient vue, c'est quand Matthew avant donner ces derniers ordres à son unité qu'ils devaient faire attention à eux et ne pas jouer au héros et Matthew avant demander particulièrement à George de faire attention à lui avant qu'ils ne débarquer dans la gueule du loup.

La remarque de George fit sourire Matthew, oui beaucoup était retourné chez eux après la guerre sauf certain qui étaient tombés amoureux de la capitale Française ou d'une femme. Matthew serrait la main du jeune homme pour le saluer avant de lui répondre.

J'ai décidé de rester sur Paris. Mais je peux constater que vous aussi, vous avez décidé d'y rester.

Dit-il en lui souriant et n'ayant pas ignoré le fait que George semblait essoufflé.

Vous êtes peu être pressé, je ne voudrais pas vous retarder dans vos occupations.
Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly